Le Ki

Le Ki est l'énergie vitale qui circule dans toute chose vivante. En chinois il est appelé le "Chi". Dans les arts martiaux, on retrouve souvent se mot : Kihon, Kiai, Aïkido, Tai-Chi,... 


On parle du contrôle de son énergie, qui est exprimé par le mouvement généré par le centre du corps. L'objectif dans les arts martiaux est de pouvoir maîtriser à la perfection son Ki, pour avoir un geste technique qui dépense le moins d'énergie possible et qui pourtant développe une très grande puissance. Quand le Ki s'y exprime comme s'il évoluait dans la nature ; la gestuelle devient alors fluide et les mouvements s'enchaînent avec une impression de facilité, comme s'ils étaient naturels. La pratique, l'assiduité et l'expérience conduiraient à s'approcher de l'état d'harmonie psychique et physique.


Pour pouvoir exprimer son énergie vitale, notre respiration doit être également libre. Le Ki provient de notre intérieur, plus précisément au centre du corps, appelé en japonais le "Hara" et il ne peut jaillir à l'extérieur si notre respiration se bloque. C'est pourquoi, les techniques de respiration font parties intégrantes de l'enseignement des arts martiaux, tel que le "Kiai" ou le "Kime". Tel le chanteur pour pouvoir exprimer sa puissance intérieur, il est nécessaire de pratiquer une respiration abdomino-diaphragmatique tout en prenant conscience de l'entité thoracique haut.


Chacun de nos mouvements est donc l'expression de notre "Ki". Autrement dit, le mouvement c'est la Vie. En médecine traditionnelle chinoise, un blocage du "Chi" entraine un blocage du flux énergétique au travers des méridiens, qui entraîne un blocage du mouvement influençant sur notre état de santé.